Conseils pour retenir les panneaux routiers !

Obtenir son permis est un rite de passage moderne. L’obtention d’un permis de conduire se fait en plusieurs étapes, dont la première est l’épreuve de panneaux du code de la route. Mais de nombreux candidats sous-estiment cette épreuve. Les personnes qui testent pour la première fois échouent souvent parce qu’elles ne se préparent pas correctement. Si vous voulez vous préparer correctement et réussir du premier coup, voici tout ce que vous devez savoir sur l’examen de signalisation routière.

Qu’est-ce qu’un test de panneaux routiers ?

Un test de panneaux routiers est un examen écrit. Un département ou une division chargée de l’octroi des permis, organise l’examen. La plupart des tests de signalisation routière se composent de 25 questions à choix multiples. Chaque question comprend une image de signe accompagnée de quatre descriptions, et le but est de choisir la bonne description. Par exemple, l’image d’un panneau orange en forme de losange représentant une personne avec une pelle pourrait déclencher la description suivante :

  • construction en cours,
  • passage piéton,
  • rendement, ou aucune de ces réponses.

Le test se terminera automatiquement de manière prématurée si le pourcentage de réponses incorrectes est supérieur aux réponses correctes. L’épreuve écrite exige un score de 80 % ou plus pour être réussie.

Les 3 types de panneaux de signalisation

Il y a trois catégories principales que vous devez connaître pour votre examen de signalisation routière.

1- Panneaux réglementaires

Les panneaux de réglementation indiquent les règlements, les règles ou les conditions auxquels les conducteurs doivent se conformer. Il s’agit par exemple des panneaux « ne pas entrer » ou « sens interdit ». Les conducteurs peuvent reconnaître les panneaux réglementaires grâce à l’écriture blanche sur fond rouge. Il existe également des panneaux à fond blanc comportant un cercle rouge traversé par une ligne. Pour ces types, l’image représente une action interdite. Par exemple, si le panneau représente une flèche à angle droit, cela indique que les conducteurs ne peuvent pas tourner à droite.

2- Panneaux d’alerte

Les panneaux d’avertissement avertissent les conducteurs de ce qui les attend. Les passages d’animaux, les routes sinueuses et les virages serrés sont des exemples de ce type de panneau. Comme les dangers et l’état de la route sont les sujets principaux, les panneaux d’avertissement sont d’un jaune accrocheur avec des images en gras ou des lettres noires. Généralement, la forme est celle d’un diamant, mais les conducteurs verront également des formes similaires, comme un carré ou un rectangle.

3- Panneaux de guidage

Les panneaux de guidage aident les conducteurs à s’orienter dans la région. Qu’il s’agisse de simples panneaux de signalisation ou de bornes kilométriques, les panneaux de guidage indiquent aux conducteurs ce qui les attend et comment se rendre là où ils doivent aller. Les formes et les couleurs des panneaux de guidage varient en fonction de ce que le panneau indique. Cependant, la plupart des panneaux de guidage ont une forme rectangulaire ou carrée. Le vert est la couleur la plus courante, mais les conducteurs verront aussi des panneaux blancs ou bleus. L’écriture est généralement blanche, avec des exceptions, comme une écriture noire sur un fond blanc.

Conseils pour réussir un test de panneaux routiers

Il existe des conseils que chacun peut utiliser pour améliorer son score. Cela commence par la pratique de bonnes habitudes. Voici 3 conseils pour réussir votre examen de panneaux routiers :

Étudier à l’avance

Le bachotage est la pire façon d’étudier, car il conduit souvent à l’oubli. Au contraire, vous devez étudier à l’avance. Il est préférable de relire votre guide de panneaux plus d’une fois. Accordez-vous suffisamment de temps pour lire les guides et utiliser les tests pratiques.

Venez préparés

Se préparer ne consiste pas seulement à se bourrer le crâne de connaissances sur les panneaux. Vous avez besoin de la bonne quantité de repos et de carburant dans votre organisme pour présenter le meilleur de vous-même. Prévoyez de vous présenter environ 10 minutes avant votre épreuve de panneaux. Ensuite, si vous êtes à l’heure, reposé et plein d’énergie, vous éliminez tous les obstacles qui pourraient bloquer votre réussite.

Ne réfléchissez pas trop

Si le fait de réviser avant la date de votre examen vous aide à le réussir du premier coup, il arrive parfois que les nerfs prennent le dessus. Si vous y réfléchissez trop, votre cerveau risque de faire chou blanc. Vous avez étudié à l’avance et vous avez utilisé quelques tests pratiques. Calmez-vous et examinez attentivement les questions. Détendez-vous et faites de votre mieux.

Rate this post